Fondée en 2008, argenx est entrée en Bourse d'Euronext Bruxelles en 2014. L'entreprise biotechnologique fabrique des candidats médicaments à base d'anticorps de lamas. Outre sa plateforme Simple-antibody, qui produit des anticorps, elle compte trois autres technologies, prises en licence, qui améliorent la qualité (fonctionnement, posologie) des premiers. Epinglons la collaboration fructueuse d'argenx, dans le cadre de l'Innovative Access Program (IAP), avec des académiciens de renom. De cette collaboration depuis 2010 naît chaque année une nouvelle molécule. Fin 2017, l'entreprise a franchi une étape cruciale: l'étude dont a fait l'objet son joyau, l'ARGX-113 ou candidat médicament efgartigimod, contre la myasth...

Fondée en 2008, argenx est entrée en Bourse d'Euronext Bruxelles en 2014. L'entreprise biotechnologique fabrique des candidats médicaments à base d'anticorps de lamas. Outre sa plateforme Simple-antibody, qui produit des anticorps, elle compte trois autres technologies, prises en licence, qui améliorent la qualité (fonctionnement, posologie) des premiers. Epinglons la collaboration fructueuse d'argenx, dans le cadre de l'Innovative Access Program (IAP), avec des académiciens de renom. De cette collaboration depuis 2010 naît chaque année une nouvelle molécule. Fin 2017, l'entreprise a franchi une étape cruciale: l'étude dont a fait l'objet son joyau, l'ARGX-113 ou candidat médicament efgartigimod, contre la myasthénie, une maladie des muscles, a livré une preuve de concept (essai de phase II concluant). Cette année-là, argenx est entrée sur le Nasdaq et a conclu avec AbbVie un attrayant accord de licence portant sur l'ARGX-115. Fin 2018 suivait un autre, avec Janssen Pharma, sur l'ARGX-110 ou candidat produit cusatuzumab. Depuis sa cotation à Bruxelles (prix d'introduction de 8,5 euros), l'action s'est appréciée de 1.611 %. Alors qu'aucun résultat d'étude n'ait été attendu, le cours d'argenx a encore progressé en 2019 (+71%), après de belles performances en 2017 (+230%) et en 2018 (+62%). La première de deux études de phase III testant l'efgartigimod sur le purpura thrombopénique immunologique (PTI) a démarré en décembre, de même qu'une étude de phase II (qui pourrait ouvrir la voie à une étude d'enregistrement) sur la polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique (PIDC). Dans cette dernière, argenx recourt pour la première fois à la voie d'administration sous-cutanée Enhanze du californien Halozyme, avec lequel elle a signé en février une licence exclusive pour l'utilisation de sa technologie avec trois molécules, dont l'efgartigimod. En décembre, la biotech a déjà perçu un premier paiement d'étape de 25 millions de dollars de la part de Janssen dans le cadre de leur collaboration portant sur le cusatuzumab. En outre, argenx se prépare à devenir une entreprise de biotechnologie complètement intégrée en 2021. Dans cette optique, elle a recruté des managers expérimentés aux Etats-Unis, au Japon et en Europe. En 2019, la biotech a par ailleurs présenté ses molécules prometteuses ARGX-117 et ARGX-118.L'exercice sera émaillé d'annonces importantes. Au 1er semestre, nous connaîtrons les résultats de l'étude de phase II évaluant l'efgartigimod sur le pemphigus vulgaire; au second, ceux de phase III sur la myasthénie. Si ces derniers sont positifs, l'approbation du candidat médicament sera demandée au 1er semestre de 2021. En outre, une première étude clinique démarrera au 1er trimestre de 2020 avec l'ARGX-117. Nous nous attendons à ce que suivent de nouvelles études sur le cusatuzumab, l'annonce d'une 5e indication pour l'efgartigimod et des informations sur l'ARGX-119. Si les résultats de phase III testant l'efgartigimod sur la myasthénie sont concluants, scénario auquel nous croyons, l'action atteindra de nouveaux sommets. La valeur attire d'ailleurs de nouveaux investisseurs (de long terme), grâce au succès de l'IAP. Un engouement déjà remarqué lors de l'augmentation de capital d'octobre 2019, à laquelle a souscrit le fonds d'investissement écossais Baillie Gifford. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 145,4 eurosTicker: ARGX BBCode ISIN: NL0010832176Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 6,2 milliards EURC/B 2018: -C/B attendu 2019: -Perf. cours sur 12 mois: +59%Perf. cours depuis le 01/01: +71%Rendement du dividende: -