Les détails sur la manière dont Nyrstar, en grande difficulté, allait refinancer sa dette se sont fait attendre de longs mois. L'annonce par la direction, le 20 septembre 2018, que le bénéfice serait moins important que prévu, avait érodé la confiance des investisseurs. Celle qui a suivi, fin novembre, leur a prouvé que le groupe de fonderies de zinc était au bord de la faillite: Nyrstar allait obtenir, grâce à son actionnaire principal...