Ackermans & van Haaren
...

Ackermans & van Haaren Au 1er semestre 2013, le bénéfice opérationnel courant du holding s'est tassé de 3%, à 64,1 millions EUR. Son bénéfice net a certes augmenté, de 68,9 à 98,1 millions EUR, mais seulement grâce à une plus-value exceptionnelle sur la vente de Spano. Le gestionnaire de patrimoine Bank Delen s'est bien porté : il gère désormais 27,1 milliards EUR. Ceci dit, AvH a procédé à une restructuration au sein du prestataire de services techniques Hertel. La tendance du titre demeure haussière. A 70 EUR se trouve une solide résistance. A conserver (3B).Hamon Hamon chaleur a vu son chiffre d'affaires du 1er semestre s'accroître de 16%, à 250,1 millions EUR, alors que son EBITDA est ressorti à 10 millions EUR. En termes nets, le groupe a toutefois accusé une perte de 1,6 million EUR (-0,18 EUR par action). Hamon a enregistré un total de 432,6 millions EUR de nouvelles commandes au 1er semestre, qui a porté le carnet de commandes à 797,1 millions EUR. Le groupe ne versera pas de dividende intérimaire en septembre 2013 et n'a avancé aucune prévision. A vendre (5B). Miko Au 1er semestre, le chiffre d'affaires du spécialiste du café et des emballages plastiques a augmenté de 3,9%, à 76,6 millions EUR, pour un bénéfice net en hausse de 0,8%, à 4,3 millions EUR. Le groupe a réalisé deux petites acquisitions en Scandinavie (Suède et Danemark). Techniquement, l'action parvient à garder le cap haussier. A 62 EUR se trouve une zone de résistance horizontale, alors que la première zone de soutien importante se situe à 57,50 EUR, suivie par une zone de soutien plus solide à 55 EUR. A conserver (3B).Recticel Les résultats des 6 premiers mois furent décevants. Recticel a vu son CA reculer de 7%, à 633 millions EUR, pour une perte nette de 10,1 millions EUR imputable à une série de coûts exceptionnels. Notons que Recticel est parvenu à alléger ses dettes de 23 millions EUR, à 156 millions EUR. Le groupe n'a pas avancé de prévisions pour l'ensemble de l'exercice en raison de la volatilité persistante des marchés de débouchés. Les investisseurs ont sanctionné l'action pour les résultats publiés et la tendance est redevenue baissière. Alléger (4C).Sioen Sioen a vu lui aussi son CA baisser de 3,2%, à 161,7 millions EUR, alors que sa marge bénéficiaire s'est érodée de 9,1% à 7%. La division Coating a souffert de la longue saison hivernale. Sioen entrevoit les premiers signes d'un redressement économique, mais ceux-ci sont encore trop peu solides pour avancer des perspectives. Techniquement, l'action peut conserver la tendance haussière. A 7,35 EUR se situe une résistance, alors qu'un soutien est présent à 6,60 EUR. Alléger (4C).Van de Velde Le spécialiste de la lingerie a connu un 1er semestre difficile : son CA a reculé de 1,8%, à 97 millions EUR (-2,5% sur base constante). Son bénéfice net s'est replié de 12,7%, à 19,7 millions EUR. Pour le 2e semestre, le groupe est légèrement moins optimiste : il anticipe une légère croissance du CA dans la grande distribution et une timide amélioration de l'EBITDA récurrent, même si celle-ci ne parviendra pas à compenser le repli du 1er semestre. L'action évolue latéralement. A 33,50 EUR se trouve un soutien. A conserver (3B).