Au premier semestre 2016, le holding Ackermans & van Haren (AvH) s'est moins bien comporté du fait des chiffres décevants de sa filiale de dragage DEME. La contribution au bénéfice de cette dernière s'est élevée à seulement 34,4millions EUR, contre 70,6millions EUR sur la même période en 2015. Sa filiale Sofinim, la branche de capital-risque, a accusé une perte de 4,7millions EUR. Le pôle financier a aussi souffert du contexte difficile. AvH a enregistré globalement un résultat de 88,8millions EUR, contre 118millions EUR sur la même période en 2015. En réaction, le co...

Au premier semestre 2016, le holding Ackermans & van Haren (AvH) s'est moins bien comporté du fait des chiffres décevants de sa filiale de dragage DEME. La contribution au bénéfice de cette dernière s'est élevée à seulement 34,4millions EUR, contre 70,6millions EUR sur la même période en 2015. Sa filiale Sofinim, la branche de capital-risque, a accusé une perte de 4,7millions EUR. Le pôle financier a aussi souffert du contexte difficile. AvH a enregistré globalement un résultat de 88,8millions EUR, contre 118millions EUR sur la même période en 2015. En réaction, le cours s'est replié, mais cette évolution a été en grande partie récupérée après le conseil d'achat de KBC Securities, même si le courtier a abaissé l'objectif de cours de 130 à 119EUR. Conseil : conserver/attendreRisque : faibleRating : 2ALe groupe néerlandais Vopak a entamé des pourparlers avec le groupe de navigation maritime belge Exmar au sujet de la reprise potentielle d'une participation (d'Exmar) dans les activités de stockage de GNL en mer. Ces négociations n'en sont qu'à leurs balbutiements. Dans sa stratégie, Vopak place cependant l'accent sur le stockage et le traitement du GNL. À cette annonce, le cours d'Exmar a rebondi lundi de 11%. Sous 6EUR, un plancher s'est formé. La percée de la résistance à 7EUR a inversé la tendance à la hausse. Le cours peut désormais continuer vers 8EUR. À 6,50EUR se trouve la première zone de soutien horizontale importante.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BSur les six premiers mois de cette année, le producteur alimentaire Ter Beke a vu son chiffre d'affaires consolidé progresser de 6,9%, à 204,7millions EUR. Le REBITDA s'est accru de 21,4%, à 19,8millions EUR, alors que son résultat après impôts a même augmenté de 64,5%, à 7,2millions EUR. Par action, le groupe a gagné 4,16EUR. Ter Beke pense que sur l'exercice, sauf circonstances imprévues, il dépassera le résultat de 2015. En réaction, le cours a atteint un nouveau record. La tendance reste haussière jusqu'à nouvel ordre. À 125EUR se trouve le premier soutien. Fondamentalement, l'action est devenue chère. Conseil : vendreRisque : moyenRating : 3BLe constructeur de véhicules électriques Tesla Motors doit d'urgence trouver des capitaux frais car, comme SolarCity, une autre entreprise d'Elon Musk, il approche de ses limites financières. Au trimestre courant, Tesla a dû reverser 422millions USD aux détenteurs d'obligations. Le groupe espère dès lors lever des fonds en fin d'année pour la fusion prévue entre Tesla Motors et SolarCity. Le cours de Tesla Motors, qui a longtemps semblé immunisé contre les mauvaises nouvelles, a cette fois pris une raclée, et a atterri sous 200USD. Si ce soutien important ne tient pas le coup, un repli ultérieur vers 140USD, le plancher de février 2016, est techniquement possible. Conseil : vendreRisque : élevéRating : 3C