Ackermans & van Haaren
...

Ackermans & van Haaren Sur les six premiers mois de l'année 2014, le holding anversois a accru son bénéfice net de 2%, à 96,4 millions EUR. Cette performance est bien meilleure que ce qu'elle semble à première vue, dans la mesure où AvH a enregistré l'an dernier des plus-values à hauteur de 34 millions EUR, contre seulement 4,9 millions EUR cette année. Le moteur de la croissance bénéficiaire est la filiale de dragage DEME, qui a presque doublé son bénéfice. Le bénéfice de la division "private banking" a reculé légèrement, à 44,6 millions EUR. Techniquement, la tendance de l'action demeure haussière jusqu'à nouvel ordre. Tant que le soutien horizontal à 86 EUR ne cède pas, tout va bien. Une percée du sommet à 95 EUR peut donner lieu à un nouvel élan haussier.Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2ADeceuninck Il aura fallu attendre près de 10 ans, mais le producteur de profilés en PVC pour le secteur de la construction a enfin réalisé une nouvelle acquisition. Deceuninck a racheté le groupe turc Pimas pour 20 millions EUR, ce qui lui permet de devenir leader de marché en Turquie, marché émergent. Cette acquisition est financée par une augmentation de capital privée de 50 millions EUR, à laquelle ont souscrit le groupe de construction Gramo et le holding Sofina. Le cours de l'action a rebondi de 10% à l'annonce de l'acquisition, même si les analystes n'ont pas réagi avec autant d'enthousiasme. Ce qui n'empêche pas la tendance haussière de rester intacte tant que le soutien à 1,80 EUR se maintient. A 2,20 EUR se trouve une résistance.Conseil: conserverRisque: moyenRating: 2BHamon La société wallonne a découvert des erreurs comptables totalisant 40 millions EUR dans sa filiale française Hamon D'Hondt. Cette découverte a de lourdes répercussions pour le groupe, dans la mesure où elle l'empêche de satisfaire à une partie des covenants bancaires. Les fonds propres ont baissé à 24,6 millions EUR, alors que la charge de dette s'est alourdie à 66,5 millions EUR. En septembre, Hamon souhaite dès lors augmenter son capital d'au moins 20 millions EUR, ce qui se traduira par une importante dilution. Le cours a plongé en réaction à la nouvelle, et la tendance est redevenue baissière. A 13 EUR se trouve une résistance et à 8,30 EUR se situe le dernier soutien. Nous modifions le risque de "moyen" à "élevé".Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3COptionLa société technologique louvaniste a publié des résultats décevants au terme du 1er semestre 2014. Les ventes se sont réduites de près de moitié, à 2,8 millions EUR, alors qu'Option a accusé une perte nette de 6,6 millions EUR. Qui plus est, les stocks de liquidités ont baissé à 5,9 millions EUR. Le CEO Deschuytere demeure cependant optimiste par rapport au potentiel du seul produit restant d'Option, CloudGate, un produit de réseau sans fil qui peut relier entre eux plusieurs appareils. Il prévoit de meilleurs volumes de vente au cours des prochains mois. La tendance de l'action Option est redevenue baissière. A 0,20 EUR se trouve la dernière zone de soutien horizontale.Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3C