Malgré la baisse (plus de 30%) accusée cette année, le holding de la famille van der Mersch (58%) est, avec un rendement (évolution du cours + dividendes) de 469% sur 10 ans, une des valeurs vedettes d'Euronext. A ce chiffre correspond une moyenne annuelle de 18,9%, que les autres sociétés de portefeuille, bien connues et largement diversifiées, échouent à concurrencer, et dont l'indice Bel 20 est même très éloigné (10,1%). Brederode doit c...

Malgré la baisse (plus de 30%) accusée cette année, le holding de la famille van der Mersch (58%) est, avec un rendement (évolution du cours + dividendes) de 469% sur 10 ans, une des valeurs vedettes d'Euronext. A ce chiffre correspond une moyenne annuelle de 18,9%, que les autres sociétés de portefeuille, bien connues et largement diversifiées, échouent à concurrencer, et dont l'indice Bel 20 est même très éloigné (10,1%). Brederode doit ce résultat exceptionnel à sa forte exposition au capital-investissement (sociétés non cotées); laquelle explique également le net recul accusé par l'action cette année puisqu'en gros, près des deux tiers de la valeur du holding sont constitués de participations non cotées.Brederode est actif dans le capital-investissement depuis 1992. Il s'engage dans des partenariats à durée déterminée, généralement de 10 à 12 ans. Il est exposé à des dizaines de produits de ce type, dont la plupart sont gérés par d'éminents spécialistes. Il s'agit d'une méthode d'investissement particulière, qui a néanmoins longtemps porté ses fruits. Reste que le risque moyen des investissements dans les entreprises de croissance est plus marqué que dans le cas de sociétés matures et cotées. Les six derniers mois l'ont prouvé: des holdings comme Brederode et Sofina, l'un et l'autre très exposés au capital-investissement, ont chuté au moins deux fois plus lourdement que l'indice.Pour répondre à votre question, il faut naturellement considérer le cours à la lumière de la valeur nette d'inventaire (VNI). A la date de la mise à jour la plus récente (31 mars), la VNI était de 125,83 euros par action, contre 125,45 euros à la fin de 2021, et les marchés ont encore baissé depuis. Ce n'est que pour les participations cotées que le recul (10 euros par action environ) de la VNI peut être calculé; pour le capital-investissement, nous ne pouvons que deviner. Il faudra malheureusement attendre la mi-septembre pour connaître sa VNI au 30 juin, mais nous estimons que Brederode fait actuellement l'objet d'une décote de 15%. C'est plus que la moyenne de ces dernières années, mais moins que la moyenne historique. Sans être extrême, cette décote nous incite à recommander d'acheter (rating 1B).