La hausse a commencé début février lorsqu'Ablynx a annoncé un deuxième accord de coopération avec le groupe américain Merck & Co. Merck poursuit ainsi la collaboration commencée en 2012, ce qui constitue une nouvelle reconnaissance de la technologie des nanocorps. Le contrat vise la découverte et le développement de plusieurs nanocorps contre certaines protéines - les modulateurs des points de contrôle immunologiques - qui sont des cibles possibles pour les immunothérapies contre le cancer. Il s'agit d'une nouvelle approche de la lutte contre le cancer qui consiste à réactiver le système immunitaire naturel par modulation de protéines afin de lutter contre les cellules cancéreuses. Ces dernières utilisent ces protéines pour se cacher du système immunitaire. L'immunothérapie est considérée comme the next big thing dans la lutte contre le cancer avec un potentiel de marché estimé entre 30 et 35 milliards USD d'ici à 2025. Bristol-Meyers Squibb a commercialisé un premier produit dans ce segment avec l'Yervoy (pic...