AB InBev
...

AB InBevLes résultats publiés par le premier groupe brassicole au monde au terme du 2etrimestre 2015 déçoivent : le chiffre d'affaires a reflué de 9%, à 11,1 milliards USD, conséquence du ralentissement de la croissance économique, de la comparaison désavantageuse avec l'année 2014 marquée par la Coupe du monde de football et de la météo peu clémente. Aux USA et en Corée du Sud, AB InBev a perdu des parts de marché. Son bénéfice net a reculé de 2,8 milliards USD à 1,9 milliard USD, ce qui est inférieur aux prévisions des analystes. En réaction aux chiffres, le cours a cédé 5%. Un double sommet s'est formé mais tant que le soutien à 105 EUR se maintient, la tendance restera haussière.Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2ABekaertLe groupe s'est très bien comporté au 1er semestre et son chiffre d'affaires consolidé a connu une progression de 18%, à 1,9 milliard EUR grâce à des effets de change positifs. Le bénéfice récurrent (REBIT) s'est accru de 12% grâce à une nette amélioration du rendement à partir du 2etrimestre. En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, le groupe a évolué positivement et la rentabilité a été accrue aussi en Amérique latine. Les marges bénéficiaires en Asie se sont élargies mais n'ont pas encore atteint le niveau souhaité. Bekaert prévoit une forte demande en provenance du secteur auto et de la construction, mais une baisse de la demande du marché gazier et pétrolier. La tendance technique s'améliore clairement.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1BProximus Au 2etrimestre, le groupe télécom a pu relever son chiffre d'affaires (CA) global de 1,5%, à 1,505 milliard EUR. Le coeur de métier a constaté une hausse de 2,4%, pour une progression de 4,3% de l'EBITDA, à 450 millions EUR. Le CA de la téléphonie fixe comme mobile a progressé, de même que la clientèle. En termes nets, le groupe a gagné 145 millions EUR, alors que les analystes tablaient sur seulement 131 millions EUR. Pour l'ensemble de l'année, le groupe relève légèrement les perspectives (hausse de 3 à 5%). La tendance demeure haussière et à 30 EUR se trouve une importante zone de soutien horizontale. Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2AUmicore Au 1er semestre, le CA du groupe de matériaux s'est accru de 12%, à 1,3 milliard EUR, alors que le bénéfice opérationnel a progressé de 24%, à 171 millions EUR. Ces deux chiffres ont dépassé les prévisions des analystes. Outre la demande en hausse et les effets de change positifs, le groupe pointe du doigt une plus grande contribution des récents investissements. Pour l'ensemble de l'exercice, Umicore anticipe un bénéfice récurrent (REBIT) dans la fourchette de 310 à 340 millions EUR. Au 1er semestre toujours, les investissements ont totalisé 100 millions EUR. Le soutien à 38 EUR a tenu bon. A 40 EUR s'annonce une première résistance importante.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2B