AB InBev
...

AB InBev Le plus grand brasseur au monde sort lui aussi gagnant de la Coupe du Monde de football, avec des marques telles que Stella Artois, Dommelsch et Budweiser, sponsors de l'événement. Le chiffre d'affaires comparable sur le 2etrimestre a progressé de 5%, à 12,2 milliards USD, mais le bénéfice net a fait mieux, avec une hausse de 1,5 milliard USD à 2,6 milliards USD. Etonnamment, le cours a reflué de quelques pour cent à cette annonce. Pour autant, la tendance de l'action est clairement haussière. Autour de 75 EUR se trouve une zone de soutien horizontale solide.Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2ABelgacom Le premier groupe belge de télécoms a surpris les marchés en publiant des résultats supérieurs aux prévisions au terme du 2e trimestre. Ainsi son chiffre d'affaires a-t-il reculé de seulement 1%, à 1,57 milliard EUR, alors que les analystes prévoyaient un recul de 6%. L'EBITDA s'est accru de 14%, à 491 millions EUR et le bénéfice net s'est amélioré, à 251 millions EUR. Le groupe explique ce résultat par la hausse des revenus et la baisse de ses coûts. Pour 2014, Belgacom a relevé les prévisions d'EBITDA à un recul compris entre -1 et -2%. L'action a rebondi à l'annonce des résultats. La tendance était déjà redevenue haussière précédemment. A 24 EUR se trouve la première zone de soutien horizontale, alors qu'une résistance s'annonce à partir de 27-28 EUR.Conseil: digne d'achatRisque: faibleRating: 1ASolvay Au 2e trimestre, le géant chimique a pu augmenter son chiffre d'affaires de 2%, à 2,64 milliards EUR, en ligne avec les prévisions. Le cash-flow récurrent (REBITDA) s'est accru de 10%, à 485 millions EUR, alors que le bénéfice opérationnel a atteint 291 millions EUR. Compte tenu d'une moins-value sur l'apport de la division PVC au Britannique Ineos, Solvay a cependant accusé une perte nette de 292 millions EUR, contre un bénéfice net de 148 millions EUR l'année précédente. Pour l'ensemble de l'exercice 2014, Solvay anticipe une hausse du REBITDA de 10%. A 128 EUR, un double sommet s'est formé. A court terme, la tendance est redevenue baissière. Espérons que le premier soutien à 116 EUR reste en place.Conseil: conserverRisque: moyenRating: 2BTwitter Le réseau social en ligne a vu son chiffre d'affaires exploser de 124% au 2e trimestre, à 312 millions USD, grâce surtout à l'augmentation des revenus publicitaires de 129%, à 277 millions USD. Ce qui n'a pas empêché cependant la perte de se creuser à 144,6 millions USD. Par action, la perte ressort à 0,24 USD, contre 0,32 USD sur la même période en 2013. Cela dit, les chiffres ont été bien accueillis parce que le nombre d'utilisateurs actifs a progressé de 24%, à 271 millions. Le cours a rebondi de 20%. Après le plancher de mai dernier juste au-dessus de 30 USD, la tendance est redevenue haussière. A 40 EUR se trouve la première zone de soutien. Autour de 50 USD se situe la première résistance.Conseil: conserverRisque: élevéRating: 2C