Nous avons souvent démontré de quelle façon les 2 milliards de bouches à nourrir supplémentaires d'ici à 2050 et l'évolution des habitudes alimentaires forceraient le secteur agricole à accroître sa production de 60 à 70%. Concrètement, cela implique un milliard de tonnes de céréales et 200 millions de tonnes de viande supplémentaire en 2050, comparés au niveau moyen de la période 2005-2010. En 2020, un hectare de terre agricole nourrira cinq personnes, au lieu de seulement deux en 1960. En revanche, ce que nous n'avons pas encore précisé, c'est que nous sommes également appelés à boire davantage. Dans le cadre de notre pari sur la consommation de la classe moyenne en plein essor, nous avons retenu d'un rapport de l...