L'exploitant belge de parcs de panneaux solaires et photovoltaïques en Allemagne (principalement) 7C Solarparken peut s'enorgueillir d'une excellente année 2015. Un été très lumineux, avec un ensoleillement supérieur de 3,9% à la moyenne sur plusieurs années, et une nouvelle extension du portefeuille de parcs photovoltaïques, passé de 70,9mégawatts (MW) fin 2014 à 86,1MW fin 2015, lui ont permis d'enregistrer une hausse du chiffre d'affaires (CA) de 74%, à 25,4millions EUR. Les cash-flows opérationnels (EBITDA) ont progressé de 49% à 24,9millions EUR, et l'EBITDA ajusté _ hors éléments exceptionnels _ a gagné 80%, à 20,2millions EUR. À ensoleillement normal, l'EBITDA aurait atteint 19,2millions EUR pour une fourchette de prévisions de 18 à 19millions EUR. Les cash-flows nets par acti...

L'exploitant belge de parcs de panneaux solaires et photovoltaïques en Allemagne (principalement) 7C Solarparken peut s'enorgueillir d'une excellente année 2015. Un été très lumineux, avec un ensoleillement supérieur de 3,9% à la moyenne sur plusieurs années, et une nouvelle extension du portefeuille de parcs photovoltaïques, passé de 70,9mégawatts (MW) fin 2014 à 86,1MW fin 2015, lui ont permis d'enregistrer une hausse du chiffre d'affaires (CA) de 74%, à 25,4millions EUR. Les cash-flows opérationnels (EBITDA) ont progressé de 49% à 24,9millions EUR, et l'EBITDA ajusté _ hors éléments exceptionnels _ a gagné 80%, à 20,2millions EUR. À ensoleillement normal, l'EBITDA aurait atteint 19,2millions EUR pour une fourchette de prévisions de 18 à 19millions EUR. Les cash-flows nets par action, c.-à-d. l'EBITDA moins les charges d'intérêt et les taxes, ont doublé à 14millions EUR ou 0,41EUR par action, contre des prévisions de 0,37EUR à 0,39EUR par action et 0,26EUR par action en 2014. Pour cette année, le groupe table sur un EBITDA d'au moins 23,7millions EUR (compte tenu d'une baisse de l'EBITDA de 0,6million EUR en raison d'un ensoleillement exceptionnellement bas au 1ertrimestre) et des cash-flows nets par action d'au moins 0,43EUR (prévisions antérieures: au moins 0,42EUR). L'entreprise est dans les temps pour atteindre son objectif de cash-flows nets par action d'au moins 0,50EUR en 2017. Pour y parvenir, elle compte principalement sur la poursuite du développement du portefeuille qu'elle veut porter à 105MW en 2017. L'entreprise apparaîtrait ainsi sur le radar des grands investisseurs institutionnels. Une étape importante a été franchie en novembre 2014 avec l'acquisition de Miskina, un portefeuille de 6parcs photovoltaïques dans le sud de l'Allemagne, d'une capacité totale de 13,7MW. La dilution de 15,5% est compensée par une augmentation de l'EBITDA annuel de 4,7millions EUR, soit +25%. La disponibilité des parcs Miskina a déjà été améliorée ces derniers mois grâce à un suivi plus rapide des défaillances. De plus, diverses améliorations techniques accroîtront substantiellement la rentabilité d'ici fin mai, pour un surcroît d'EBITDA de 250.000EUR par an. Les crédits repris ont été refinancés et les charges d'intérêts baisseront de 1million EUR à partir de juin. Le groupe peut désormais à nouveau placer l'accent sur la croissance, avec un objectif de 9MW supplémentaires cette année et de 10MW supplémentaires en 2017. Une partie de cette capacité continuera à provenir du rachat et d'une meilleure rentabilisation de parcs photovoltaïques existants, gérés de manière sous-optimale en Allemagne. En outre, une collaboration a été lancée pour un projet de nouvelle construction avec IBC Solar, l'un des plus grands développeurs de projets. Depuis l'an dernier, les projets de construction sont attribués par un système d'enchères. Bien que les tarifs proposés soient à première vue insuffisamment attrayants, il est possible d'en améliorer nettement le rendement en échangeant les transformateurs entre d'anciens et de nouveaux parcs photovoltaïques, ainsi qu'en rachetant à de bonnes conditions des droits de licence attribués. Le business plan prévoit une rémunération des actionnaires à hauteur de 20% de cash-flow net par action (0,1EUR par action) à partir de l'exercice 2017. Compte tenu de la cotation boursière en Allemagne et d'un actionnariat principalement belge, on attend des mesures destinées à éviter le double précompte mobilier.Il est clair que 7C Solarparken réalisera au moins les objectifs du nouveau business plan jusqu'en 2017. Le fait que le marché de la construction offre des possibilités d'investissement attrayantes est un nouvel élément positif qui permettra un surcroît de croissance rentable au cours des années à venir. L'action est peu à peu redécouverte en Allemagne et la liquidité s'est grandement améliorée. Nous la reprenons dès lors en Sélection.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1B