Rédaction Initié de la Bourse

Dans cette liste, vous découvrirez les 103 valeurs belges, cotées pour la plupart à Bruxelles, que suivent les experts de l'Initié de la Bourse. Voyez quelle recommandation ils leur ont attribuée à ce jour.

Rédaction Initié de la Bourse

Les analystes de l'Initié de la Bourse suivent de près 110 valeurs européennes, que voici; ils ont choisi des actions d'entreprises de presque tous les pays d'Europe. Nombre d'entre elles sont intégrées dans un indice. De celles qui ne le sont pas, ils attendent une prestation supérieure à la moyenne de leur secteur au cours des années à venir.

Rédaction Initié de la Bourse

Cette liste comprend 87 actions internationales, principalement américaines, que les analystes de l'Initié de la Bourse suivent activement. Découvrez leur recommandation pour chacune d'elles.

Si Atenor peut prouver, cette année, qu'un portefeuille très vaste, affichant une rotation plus rapide, résiste mieux à la récession que ce que le marché pense actuellement, le cours devrait pouvoir se redresser nettement.

Le platine, dont le cours a fluctué pendant le plus clair de 2019 entre 800 et 1.000 dollars l'once troy, n'a pas échappé à la correction qui touche les métaux précieux depuis fin février: le lundi 16 mars, il a plongé de 26%, la plus lourde perte quotidienne qu'il ait jamais enregistrée, à 558 dollars. Le métal a ainsi atteint son niveau le plus bas depuis octobre 2002.

La réaction actuelle des marchés boursiers est selon nous excessive. Il n'est pas à exclure que les cours des actions remontent. Pour tenter d'en profiter, le cas échéant, misons à la hausse sur l'indice AEX.

McEwen Mining a 12 mois pour prouver que 2019 n'était qu'un "accident de parcours". Ce ne sera pas évident. Il est indispensable que le groupe publie de bonnes nouvelles.

Alors même que l'action du spécialiste de la thérapie cellulaire commençait à reprendre de la vigueur, son cours a fondu de moitié en un mois et la crise du coronavirus complique la recherche de financement. Mais l'entreprise devrait être en mesure de surmonter cette période difficile.

Danny Reweghs

En phase initiale d'un mouvement de panique, l'or n'offre manifestement aucune protection. Mais tout porte à croire que la reprise sera d'autant plus spectaculaire que la chute aura été marquée.

L'association avec Mayne Pharma pour la commercialisation d'Estelle outre-Atlantique reste source d'incertitudes. Même si l'idée n'a jamais été de faire de Myring le premier générique à être commercialisé, le fait qu'un concurrent ait mis dès décembre une variante générique de Nuvaring sur le marché, est ennuyeux.

L'action de la compagnie pétrolière britannique a été entraînée dans la dégringolade de l'or noir, mais les investisseurs axés sur le long terme y verront une opportunité d'achat. BP dispose d'actifs de qualité et d'un portefeuille de nouveaux projets bien garni.

Compte tenu de l'abondance de sa trésorerie, Alphabet a les coudées très franches. Toutes les options sont ouvertes, y compris celle qui consisterait à payer un dividende.

2019 n'a pas été une bonne année pour le groupe spécialisé dans les blanchisseries industrielles, et le coronavirus pourrait limiter son chiffre d'affaires et son bénéfice cette année aussi. Sur le long terme, la démographie lui est toutefois favorable.

Archive