Euronav prêt à frapper

Euronav prêt à frapper

La direction d'Euronav a toujours su exploiter les crises pour renforcer sa position de marché. Nous sommes convaincus que, cette fois encore, elle est prête à frapper. Dans le secteur, Euronav présente le bilan le plus solide. Le groupe dispose en outre de liquidités confortables.

Recticel maintient ses perspectives

Recticel maintient ses perspectives

Sa division Isolation n'a pas pu exploiter pleinement son potentiel au premier semestre, mais cela n'a pas empêché le groupe de confirmer ses prévisions pour l'exercice entier. Ce qui a soutenu le titre.

Transaction de Transocean mal accueillie

Transaction de Transocean mal accueillie

Si début août, l'action avait rebondi en réaction aux bons résultats trimestriels du groupe, elle a littéralement dégringolé il y a quelques jours. Le marché a jugé trop risquée l'acquisition de Songa Offshore par Transocean.

Ontex déçoit

Ontex déçoit

Malgré l'annonce d'une augmentation du chiffre d'affaires supérieure aux attentes au terme du premier semestre, le cours de l'action a reculé de 6%. En cause : la marge de REBITDA, moins élevée qu'estimé par les analystes. Mais la valorisation d'Ontex reste acceptable. Sous 30 euros, l'action est digne d'achat.

Euronav porteuse d'opportunités

Euronav porteuse d'opportunités

L'action a reculé à 6,5 euros, le plancher de fin 2016. Pourtant l'entreprise affiche le bilan le plus solide de son secteur, qui est confronté à une crise depuis un certain temps. Digne d'achat pour le long terme.