Frontline

Frontline

Les fondamentaux financiers de Frontline restent très précaires. L'investisseur bon père de famille lui préférera toujours Euronav. Mais qui aime le risque peut prendre une petite position dans cet armateur pétrolier norvégien.

Frontline : résurrection ?

Frontline : résurrection ?

Le cours de l'armateur de pétroliers norvégien s'est effondré ces dernières années. Mais depuis le premier trimestre de l'an dernier, Frontline n'accuse plus de pertes trimestrielles. Ceux qui n'ont pas peur des risques peuvent trouver en cette société un pari pour les mois/années à venir.