D'Ieteren produit beaucoup de liquidités, peu de bénéfices

D'Ieteren produit beaucoup de liquidités, peu de bénéfices

Si la vente de 40% de Belron a rapporté beaucoup d'argent au groupe, elle coûte pour l'heure également 20% de sa rentabilité. En outre, il reste encore du pain sur la planche à D'Ieteren avant que l'acquisition de Moleskine puisse être qualifiée de succès.