Texaf & Fred Olsen Energy

26/06/14 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Initié De La Bourse

Texaf n'est manifestement pas parvenue à vendre la créance Imbakin. Cela modifie-t-il votre opinion de l'action ?

Il est vrai que Texaf a annoncé la semaine dernière que le candidat-repreneur de la créance Imbakin, une créance reconnue sur l'Etat congolais d'une valeur de 63 millions EUR, avait renoncé à la transaction. La première tranche de 12 millions EUR de la créance est destinée à la Cobepa, l'ancien actionnaire de référence de Texaf. L'offre s'élevait à 31,5 millions EUR, dont, par conséquent, 19,5 millions EUR ou 6 EUR par action reflueraient vers Texaf. La décision de scinder Imbakin de Texaf pour l'héberger dans une société distincte, non cotée en Bourse, avait pour but de mieux mettre la créance en valeur sur le marché, mais également de dissocier cette créance de Texaf et ainsi de permettre l'entrée dans le capital du groupe chinois CHA. Ce groupe échange sa participation de 50% dans la société Immotex - les 50% restants sont déjà entre les mains de Texaf - contre 10% dans Texaf. Avec le contrôle total ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil