Taxe sur la spéculation: mesure contreproductive

15/10/15 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Initié De La Bourse

Quelles sont les conséquences (négatives) de l'instauration d'une taxe sur la spéculation par le gouvernement Michel ?

A nos yeux, l'instauration de la taxe sur la spéculation est une manoeuvre très regrettable, qui n'est de surcroît absolument pas judicieuse. A partir de l'an prochain, les plus-values réalisées sur des actions cotées en Bourse dans les six mois à compter de leur acquisition seront taxées à 33% (!). Et de manière assez incompréhensible, les moins-values ne pourront pas être déduites des plus-values. Pour autant que nous le sachions, un cas unique dans le monde, sans doute juridiquement contestable. Le taux de 33% est bien entendu très élevé : nous nous attendions au maximum au taux du précompte mobilier, qui est d'ailleurs relevé de manière anticipée - à partir du 1erjanvier 2016 au lieu du 1erjanvier 2007 - de 25% à 27%. Que la mesure ne s'applique qu'aux investisseurs particuliers, et non aux fonds de placement, constitue une grossière discrimination. La mesure devrait prendre effet à partir du 1erjanvier 2016, mais on ne sait encore ni comment la plus-value ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil