Nouvelle promesse de Draghi

25/01/16 à 19:41 - Mise à jour à 19:41

Le président de la BCE a reformulé la même promesse qu'en octobre 2015 de réexaminer sous peu la politique monétaire européenne. Et les marchés de bondir.

Une simple promesse suffit. La semaine dernière a commencé en mineur. Il est vrai que la référence, le marché new-yorkais, était fermée lundi. Puis, le prix du baril n'a cessé de dégringoler, entraînant les autres marchés dans son sillage. C'est alors qu'est arrivé Super Mario (Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne) annonçant qu'il allait adapter sa politique monétaire aux conditions actuelles. En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, les pertes accumulées jusqu'alors ont disparu. L'euphorie s'est répandue sur tous les marchés. Qu'est-ce qui avait changé ? Rien, en fait. Draghi s'est abstenu de formuler de nouveaux projets et s'est contenté de défendre le bienfondé de sa politique. Officiellement, le taux d'inflation atteindra les 2% d'ici à la fin de l'année, comme prévu dès septembre 2014. Mais au vu de l'inflation actuelle de 0,2%, de la baisse continue du prix des matières premières et du tassement conjoncturel, les chances sont maigres que ce taux soit jamais atteint.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil