Miser sur les infrastructures

13/11/17 à 00:00 - Mise à jour à 15:58

Deux événements récemment survenus chez nous illustrent l'urgence de la situation en matière d'infrastructures. Mais c'est l'ensemble du monde occidental qui doit prendre ce problème à bras-le-corps. On peut tabler sur une intensification des investissements dans le secteur des deux côtés de l'Atlantique ces prochaines années.

En Belgique, début septembre de cette année, la rupture d'une canalisation d'eau de Vivaqua provoquait un énorme affaissement de terrain sur la chaussée de Louvain, à Saint-Josse-Ten-Noode, semant le chaos à Bruxelles. Le bourgmestre a fait évacuer 250 personnes, et une vingtaine de familles ont dû passer plus d'une nuit hors de leur domicile. Un mois plus tard à peine, des fissures, qui s'avéreront moins graves qu'on l'avait craint, étaient découvertes dans la structure en béton du viaduc Herrmann-Debroux, imposant la fermeture, plusieurs jours durant, d'une des artères les plus empruntées de Bruxelles - avec, à la clé, des embouteillages encore plus longs que de coutume.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil