Les services d'utilité publique, un secteur en mutation

09/04/18 à 00:00 - Mise à jour à 16:25

Les énergéticiens allemands E.ON et RWE ont franchi un nouveau cap. Le 12 mars dernier, ils annonçaient la conclusion d'un accord historique, qui s'avérera peut-être l'amorce d'une refonte du paysage énergétique européen également et marque de surcroît probablement le début de la reprise du secteur. Notre préférence va à Engie et E.ON (risque moyen).

Rares sont les secteurs qui n'ont pas profité de la hausse boursière de ces dernières années en Occident. Il y a, en Europe, les secteurs financier et automobile, que nous avons analysés récemment dans cette même rubrique. Mais il y a également, et personne n'imaginait, il y a 10 ans, que ce secteur finirait par accuser un retard, les services d'utilité publique (" utilities "). A l'époque en effet, le secteur était généralement considéré comme défensif et offrant des dividendes relativement prévisibles. En d'autres termes, les actions du secteur étaient parfaites pour l'investisseur "bon père de famille". Or aujourd'hui, la perception du marché à leur égard est tout autre. Toutefois, un fait récent constitue peut-être un point d'inflexion: l'accord " historique " conclu entre deux acteurs allemands du secteur.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil