Le gaz naturel intègre un scénario très négatif

15/10/15 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Initié De La Bourse

Nous estimons en effet que tous les éléments négatifs sont déjà intégrés dans le cours du gaz naturel.

La volatilité est restée très élevée ces derniers mois sur les marchés de l'énergie. Mais alors que le pétrole brut a pu rebondir, ce n'est pas le cas du gaz naturel, retombé pour la première fois sous la barre des 2,5 USD le million de British Thermal Units (MM Btu) depuis le printemps 2012. Le prix moyen du gaz naturel sur les neuf premiers mois de l'année - jusqu'à fin septembre - s'élevait à 2,76 USD. Sur la même période il y a un an, c'était encore 4,53 USD. Précisons que ces chiffres concernent le gaz naturel destiné au marché nord-américain, dont les contrats à terme sont cotés sur l'Intercontinental Exchange ou ICE. C'est en effet la variante qui sert de sous-jacents aux trackers et produits à effet de levier sur le gaz naturel. Les cours du gaz naturel sur le marché européen et asiatique peuvent s'en écarter (très) nettement, tout comme le prix du gaz naturel liquide (GNL).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil