Le Brexit confirme une année 2016 mouvementée

27/06/16 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Cela semble devenir une tradition : au début des vacances d'été, les États membres de l'Union européenne parviennent systématiquement à créer un climat de tension et à l'alimenter, provoquant le déséquilibre de l'Union entière. L'an dernier, à la même époque environ, le Grexit était évité de justesse.

Qui sème le vent récolte la tempête. Voilà un dicton qui s'applique parfaitement au Premier ministre britannique David Cameron. Il a promis avant les élections d'organiser un référendum et a ainsi donné aux Britanniques _ en première place les Anglais _ la possibilité d'exprimer leur insatisfaction. Il a parallèlement plongé l'Europe dans une longue période d'incertitude politique.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil