Lafarge

27/02/14 à 17:16 - Mise à jour à 17:16

Source: Initié De La Bourse

En reconstruction

Le deuxième producteur mondial de ciment (derrière le groupe suisse Holcim) sort peu à peu de l'ornière. Car si l'acquisition du groupe égyptien Orascom Cement en décembre 2007 - pour 8,8 milliards EUR - avait été saluée par tous les analystes en raison de son importance stratégique, le timing aurait difficilement pu être pire, à la veille du déclenchement de la crise bancaire internationale. Depuis l'éclatement de la crise des crédits, le plus grand producteur de ciment au monde est en effet suivi de très près par les analystes et les agences de notation. Le directeur (CEO) Bruno Lafont a notamment mal vécu la perte par Lafarge de son statut investment grade, le groupe étant dégradé au rang d'émetteur d'obligations de pacotille (speculative grade). La réduction de l'endettement est par conséquen...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil