La roulette russe

17/03/14 à 16:58 - Mise à jour à 16:58

Source: Initié De La Bourse

Les banques occidentales sont des intermédiaires actifs pour la Russie.

L'Occident a la faculté de se compliquer la vie en traçant des lignes rouges que d'autres ne peuvent franchir. Les évènements en Ukraine ne sont pas le fait de la Russie, mais bien d'une immixtion occidentale. Alors exiger de la Russie qu'elle reconnaisse une faute qu'elle n'a pas commise est démentiel. La Russie ne pliera pas. Les financiers en sont d'ailleurs conscients. Ils craignent que l'Occident se tire une balle dans le pied s'il venait à imposer des sanctions futiles.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil