L'emprunt d'État préféré au compte bancaire

18/07/16 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Nombre d'investisseurs préfèrent les emprunts d'État à l'argent scriptural. Les emprunts étant facilement négociables, ils s'y substituent très bien. Les taux d'intérêt négatifs sont considérés comme une prime d'assurance, à comparer aux frais de location d'un coffre-fort.

Les taux d'intérêt négatifs subsisteront encore longtemps. Économiquement, ils sont suicidaires. Tout d'abord, parce qu'ils ne compensent plus les risques courus. Ensuite, parce qu'ils mettent en danger des pans entiers du secteur financier. Des institutions telles que les fonds de pension, les caisses d'épargne ou les compagnies d'assurance vivent du produit des rentes. Si ces dernières disparaissent, ces institutions feront de même, entraînant d'autres pans à leur suite et engendrant une dépression économique.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »