Guerre des devises

27/01/14 à 20:03 - Mise à jour à 20:03

Source: Initié De La Bourse

La guerre des devises a pris une nouvelle tournure. Alors que les pays BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) démontraient lors de leur venue à Davos les bienfaits de leurs interventions économiques sur la scène mondiale, lui évitant un effondrement, voilà que leurs devises sont fortement chahutées sur le marché des changes. La raison officielle veut que ce soit le déclin économique de la Chine qui les perturbe. Les spécialistes affirment, en effet, que leur balance commerciale se détériore à cause de ce déclin et que leurs perspectives conjoncturelles s'assombrissent.

L'argument est, bien sûr, exagéré. Lorsque les relations commerciales entre deux pays se détériorent, les commerçants impliqués dans l'import-export prennent d'emblée leurs dispositions. S'ils prévoient une baisse de la devise, ils reporteront à plus tard leurs achats et le paiement de leurs factures. S'ils craignent un raffermissement, par contre, ils agiront de façon inverse. Leur attitude, communément appelée leads and lags, détériore effectivement la balance des paiements du pays en question et pèse sur la cotation de la devise. Vu par cette oeillère, le déclin chinois pourrait expliquer la dégringolade de certaines de ces devises.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil