Feu d'artifice sur les marchés des céréales (II)

12/05/16 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Nous nous penchons à présent sur les produits à effet de levier sur le blé ainsi que sur quelques trackers liés aux marchés des céréales. Le blé s'échange à un niveau plancher depuis un long moment, le cours de la céréale étant retombé ce printemps au niveau de 2009 - 2010. Après une brève flambée le mois dernier, il a de nouveau chuté.

Une succession de bonnes récoltes et de réserves élevées pèsent sur le cours du blé. La Russie, le Canada et les États-Unis sont les plus grands exportateurs de la céréale. La Russie se dirige cette année vers sa meilleure récolte en huit ans, grâce à un hiver particulièrement doux. L'Institut russe d'étude des marchés agricoles table sur une production de 62,5millions de tonnes cette année, supérieure au précédent record de 61,8millions de tonnes en 2015. Le ministère russe de l'Agriculture est un peu moins optimiste, mais des températures assez élevées ont épargné les semences cet hiver. Des précipitations suffisantes ont ensuite porté les taux d'humidité des sols à un niveau optimal. Les conditions sont donc très favorables pour une bonne récolte de blé d'hiver, qui pourra commencer à partir de la fin juin. Le blé de printemps est récolté à la fin de l'été et au début de l'automne. Selon le ministère américain de l'Agriculture (USDA), la Russie exportera une...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil