Draghi versus Tsipras

02/07/15 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Initié De La Bourse

Le premier trimestre de cette année fut remarquable pour les marchés européens, le second fut maussade.

Le premier semestre 2015 a affiché deux visages : le premier trimestre fut remarquable pour les marchés boursiers et obligataires européens, tandis que le second, qui vient de se clôturer, fut particulièrement maussade. Globalement, si le premier semestre n'est donc pas extraordinaire, comme le début de la période aurait pu l'augurer, il est néanmoins bon. Au niveau des indices, ceci implique donc une hausse de 10 à 15%, au lieu de 20 à 25% au bilan du premier trimestre. Les trois premiers mois furent marqués par les manoeuvres de Mario Draghi (lancement du QE dans la zone euro, rachat mensuel d'obligations d'Etat à hauteur de 60 milliar...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil