Deux candidats à un scénario vendeur pour le deuxième trimestre

30/06/16 à 16:39 - Mise à jour à 17:30

Nous nous intéressons à Home Depot et Facebook. Elles comptent toujours parmi les chouchous des investisseurs, mais on sait qu'à Wall Street, ce statut se perd très rapidement.

Home Depot est la plus grande enseigne d'articles de bricolage d'Amérique du Nord avec plus de 2000magasins et un chiffre d'affaires (CA) de 88,5milliards USD à l'exercice écoulé. Ses performances boursières présentent une forte corrélation avec le marché immobilier américain. Ce dernier s'est très bien comporté ces dernières années grâce à des taux historiquement bas et aux nombreuses mesures de soutien. Mais des signes de surchauffe commencent à poindre ici et là. La situation n'est certes pas aussi grave qu'en 2007 ou en 2008 _ auquel cas il serait d'ailleurs trop tard _, mais il est hautement improbable que le marché puisse être soutenu par des crédits hypothécaires encore moins chers. Home Depot a gagné 15% ces douze derniers mois alors que le S&P500 abandonnait 1%. Le différentiel de performances est encore plus marqué sur cinq ans, avec une ascension de 250% pour Home Depot contre cinq fois moins pour le S&P500. Home Depot s'échange à 21fois les bénéfices attendus, ce qui est très élevé pour une entreprise classique. De plus, on est bien en peine de trouver un analyste négatif concernant...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil