Des chantiers attendent le successeur d'Obama

28/10/16 à 00:00 - Mise à jour à 27/10/16 à 20:11

Le seul point sur lequel semblent s'accorder les candidats à la présidence des États-Unis Hillary Clinton et Donald Trump est la nécessité d'investir davantage dans le renouvellement de l'infrastructure. Le thème est certes un grand classique, en campagne électorale, mais cette fois les candidats semblent vraiment vouloir joindre le geste à la parole.

L'infrastructure américaine a pour le moins besoin d'un lifting. Une partie du réseau routier, des ponts, etc., n'est absolument pas digne d'une des économies les plus développées au monde. La conséquence d'environ trois siècles de sous-investissements dans l'infrastructure publique. Le budget d'investissements 2016 est par exemple inférieur de 23% à celui de 2003. Le pourcentage du produit intérêt brut (PIB) affecté par le pouvoir fédéral aux travaux d'infrastructure est retombé entre 2 et 3%. Le taux le plus bas depuis 1956.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »