L'or noir devrait s'échanger autour de 60-70 dollars

L'or noir devrait s'échanger autour de 60-70 dollars

C'est selon nous le scénario le plus probable : le prix du baril de pétrole devrait fluctuer cette année entre 60 et 70 dollars. Des mouvements sporadiques dans l'une ou l'autre direction ne sont évidemment pas à exclure.

Miser sur la bonne santé du secteur bancaire européen

Miser sur la bonne santé du secteur bancaire européen

Ces dernières semaines, le secteur financier suscite à nouveau l'intérêt grâce à la performance boursière supérieure à la moyenne de ses valeurs. L'on s'attend par ailleurs à ce qu'il se consolide.

Les céréales sous pression

La hausse des marchés des matières premières est surtout portée par celle des prix de l'énergie et des métaux. La plupart des matières premières agricoles sont restées à la traîne. Le Bloomberg Agriculture Index a même atteint un nouveau plancher à la fin de l'an dernier.

Le yen, une valeur refuge en vogue

Le yen, une valeur refuge en vogue

Si le dollar ne cesse de s'affaiblir depuis plusieurs mois, il est resté relativement stable vis-à-vis du yen (JPY) jusqu'à présent. Pour autant, la donne pourrait changer.

Evolution des matières premières en 2017

Evolution des matières premières en 2017

Après un peu plus de onze mois en 2017, l'on peut affirmer que le redressement de l'industrie des matières premières, amorcé l'an dernier, s'est interrompu. Cette année, les matières premières en tant que classe d'actifs ont, à nouveau, nettement moins bien presté que les marchés boursiers.

Une abondante récolte de céréales en 2017

Une abondante récolte de céréales en 2017

L'offre de produits à levier ayant les céréales comme valeur sous-jacente est très réduite. Heureusement, il existe suffisamment de trackers pour refléter l'évolution de prix d'une ou de plusieurs céréales.

Les prix du cacao remontent

Les prix du cacao remontent

En juin, les cours du cacao étaient encore à leurs niveaux les plus bas depuis l'été 2007. En raison de la suroffre, ils ont baissé de moitié en moins d'un an. Au troisième trimestre, une amélioration était cependant perceptible, qui s'est confirmée ces dernières semaines.

L'uranium en quête d'un plancher

L'uranium en quête d'un plancher

Miser sur une hausse du prix de l'uranium est possible au travers d'actions de producteurs individuels d'uranium, mais ils ne sont pas nombreux. Ceux qui tolèrent un peu plus de risques peuvent élargir le choix aux groupes actifs également dans l'exploration.

Le pétrole à nouveau au-delà des 60 dollars

Le pétrole à nouveau au-delà des 60 dollars

Le baril de pétrole brut coûte actuellement un cinquième de plus que début septembre, une hausse qui a porté le prix du Brent de la Mer du Nord comme de la variante West Texas Intermediate américaine (WTI) à son plus haut niveau depuis l'été 2015.

L'argent en retrait par rapport à l'or et aux métaux de base

L'argent en retrait par rapport à l'or et aux métaux de base

Le rendement de l'argent est chiche en comparaison avec celui du cuivre, du zinc et de l'or. Mais, le métal gris intégrant déjà nombre de mauvaises nouvelles, on peut miser sur une hausse de son cours par le biais de produits à levier.

Le minerai de fer évolue en dents de scie

Le minerai de fer évolue en dents de scie

La récente baisse du prix du minerai n'a qu'une incidence limitée sur les actions des producteurs de cette matière première. Même aux prix actuels, cette activité est encore très rentable du fait des coûts de production très faibles.

Miser sur un redressement de la livre

Miser sur un redressement de la livre

La semaine dernière, la livre sterling (GBP) a pris une nouvelle raclée lorsqu'il est apparu que les discussions autour du Brexit étaient plus que jamais dans l'impasse. Nombre de mauvaises nouvelles sont intégrées dans le cours aujourd'hui.

Le palladium plus cher que le platine

Le palladium plus cher que le platine

Le mercredi 27 septembre, l'once troy de palladium coûtait plus cher que la même quantité de platine. Cela n'était plus arrivé depuis septembre 2001. Et la fois précédente, c'était en 1931. C'est exceptionnel, et cela ne durera pas. Voyons pourquoi.

La résistance de l'euro devenue soutien

Le rapport euro/dollar a franchi le mois dernier le cap des 1,2, pour redescendre à 1,17. Nous exploiterions un repli vers 1,15 pour reprendre des positions longues sur l'euro/dollar.

L'aluminium à un plus-haut en 5 ans

L'aluminium à un plus-haut en 5 ans

Sur le London Metal Exchange (LME), le prix de la tonne d'aluminium a progressé à 2200 dollars, son niveau le plus élevé en cinq ans. Sur le Shanghai Futures Exchange (SHFE), l'aluminium a même atteint un plus-haut en six ans.

Se protéger d'une hausse de taux

Se protéger d'une hausse de taux

À l'aide du tracker Lyxor Daily Double Short Bund, les investisseurs peuvent se couvrir contre une hausse ultérieure des taux du Bund.

L'argent en retrait par rapport à l'or

L'argent en retrait par rapport à l'or

L'argent avait bien commencé l'année, mais il se porte à nouveau moins bien que l'or ces derniers temps. On peut miser sur une hausse de prix du métal précieux par le biais de trackers.

Les prix des céréales baissent à nouveau

Les prix des céréales baissent à nouveau

Le blé et le maïs affichent actuellement un niveau de prix inférieur à celui qui prévalait il y a deux mois, lorsque le bref mouvement de hausse s'est amorcé. On saura cet automne si les récoltes sont inférieures ou supérieures aux prévisions, et donc si une hausse ou une baisse des prix des céréales suivra.

Le zinc s'envole

Le zinc s'envole

Ces dernières semaines, les métaux de base ont le vent en poupe. Une demande en hausse et une offre limitée ont porté l'indice du London Metal Exchange (LME) à son plus haut niveau des deux dernières années. Le bal est mené par le zinc.