D'importants glissements sur le marché obligataire

16/12/13 à 17:47 - Mise à jour à 17:47

Source: Initié De La Bourse

La Banque centrale européenne (BCE), qui supervisera le système bancaire européen vers le milieu de l'année prochaine, ne supporte plus les tergiversations des dirigeants européens, plus particulièrement des allemands. Pour assumer pleinement sa responsabilité, la BCE estime que le secteur bancaire doit disposer d'un fonds de garantie. Ce que le gouvernement allemand refuse obstinément. Aussi la BCE a-t-elle chargé son économiste principal, Peter Praet, de préparer le terrain.

La frustration de la BCE, tout comme celle des autres banques centrales occidentales, provient du fait que leurs largesses n'ont pas été utilisées pour redresser les conjonctures. Le gros des allocations a été investi dans les emprunts d'Etat. La BCE finance par conséquent indirectement le soutien que les Etats ont accordé à leurs banques. Ces emprunts sont accumulés par ces dernières et, en cas de besoin, remis à la BCE pour obtention de crédits supplémentaires.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil