Aker ASA

15/01/15 à 17:58 - Mise à jour à 17:58

Source: Initié De La Bourse

Miser sur un double redressement

La baisse du cours du pétrole se poursuit inexorablement. Sous l'impulsion de l'Arabie Saoudite, l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne cède pas à la pression et refuse d'abaisser le plafond de production de 30 millions de barils par jour. D'autres producteurs continuent également de pomper du pétrole sans faiblir. Goldman Sachs n'attend plus rien de ce côté pour rétablir l'équilibre entre l'offre et la demande. L'institution compte plutôt - pour la fin de l'année - sur un ralentissement de la croissance de la production de gaz et de pétrole de schiste aux Etats-Unis. Entre-temps, l'inquiétude gagne un nombre croissant de pays producteurs de pétrole, dont les budgets sont généralement basés sur des cours du pétrole (beaucoup) plus élevés. Un pays dont on parle beaucoup moins, mais qui affiche égaleme...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil