Un rapport mitigé pour Euronav

30/01/18 à 14:24 - Mise à jour à 17:07

L'on savait que le rapport de l'armateur belge pour le quatrième trimestre de 2017 ne serait pas parfait. Mais la société est idéalement positionnée pour tirer profit du redressement attendu des tarifs de location journaliers des navires-citernes au cours des deux à trois prochaines années.

Les premier et quatrième trimestres sont traditionnellement les plus rentables pour les entreprises du secteur: l'accélération de la demande de pétrole pendant l'hiver dans l'hémisphère Nord engendre en effet une augmentation des tarifs de location journaliers des pétroliers. Ce paramètre fut cependant bien moins déterminant au quatrième trimestre de 2017, à cause de la surcapacité d'une part, et de la limitation de la production à laquelle se sont astreints la plupart des pays producteurs d'autre part. La flotte mondiale, d'environ 1.250 pétroliers, a augmenté l'an dernier de 70 navires, grâce à la livraison de 50 nouveaux VLCC (Very Large Crude Carriers, d'une capacité maximale de 320.000 tonnes) et de 50 Suezmax, des bâtimen...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »