Un marché sceptique vis-à-vis de Sandstorm Gold

15/05/17 à 00:00 - Mise à jour à 15:05

Ces dernières semaines, l'action du groupe canadien de royalties et de streaming a reflué de 25%. En cause : Sandstorm Gold a annoncé le 26 avril dernier l'acquisition de Mariana Resources. Le risque est accru pour diverses raisons (situation de la nouvelle mine, poids de celle-ci dans le portefeuille d'actifs), mais c'est un pari calculé : Sandstorm entend devenir un acteur "mid-tier" du secteur.

Il s'agit d'une transaction importante (167 millions de livres Sterling) et d'une acquisition atypique d'une société d'exploration dont le principal actif - une participation de 30% dans le projet Hot Maden - se trouve au nord-est de la Turquie. Sandstorm percevait déjà une commission de 2% sur ce projet d'exploration cuivre/or très intéressant qui a livré en janvier une étude de faisabilité économique très positive. La première production à Hot Maden est prévue pour 2021 et, à vitesse de croisière, la production de Sandstorm doublera au moins, de 65.000 onces d'équivalent or en 2020 à 135.000 onces en 2022. Le principal actionnaire de Hot Maden (participation de 70%) est un partenaire local turc...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »



Pensions

Plus de pensions »