Un marché postal capricieux

13/11/17 à 00:00 - Mise à jour à 15:53

La combinaison dangereuse d'un essoufflement du marché postal néerlandais et de mesures, prises par l'organe de surveillance, qui contribuent à aiguiser la concurrence, avait occasionné une chute de 20% de l'action PostNL au lendemain de l'annonce des résultats du deuxième trimestre. Cette fois, la société postale néerlandaise est parvenue à s'en tenir à ses prévisions, certes précédemment ajustées, grâce à un très correct troisième trimestre.

Au terme de cette année, le groupe devrait, grâce aux bons résultats du troisième trimestre, avoir dégagé un bénéfice opérationnel sous-jacent (avant révision des engagements de pension) d'un peu plus de 220 millions d'euros. Ce bénéfice doit se hisser à 310-380 millions d'euros d'ici 2020. PostNL a toujours l'intention d'accroître le dividende proportionnellement aux résultats. Concrètement, l'entreprise espère verser 75% du résultat opérationnel sous-jacent sous la forme d'un dividende. Au premier semestre de 2017, elle a payé un acompte sur dividende de 0,06 euro par action, soit un tiers de 75% du bénéfice opérationnel sous-jacent. Pour l'ensemble de l'année 2017, un di...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil