Umicore : pas encore de cannibalisme

11/08/17 à 00:00 - Mise à jour à 13:44

Une voiture électrique ou un bon vieux moteur diesel ? Pour Umicore, cela ne fait aucune différence. Tant les matériaux cathodiques pour batteries de voitures électriques que les pots catalytiques pour véhicules diesel constituent des pôles de croissance importants pour le producteur de matériaux.

La stratégie d'Umicore s'apparente au cannibalisme, puisqu'on s'attend à ce que le moteur électrique prenne de plus en plus la place des moteurs à combustion, avec le moteur diesel comme principale victime. Mais pour l'entreprise, ce n'est pas encore un problème. Selon elle, la part des véhicules électriques n'atteindra pas encore 50% du parc automobile en 2025. Umicore voit la demande de pots catalytiques augmenter pendant encore au moins 10 ans. En juin, Umicore a racheté la division Pots catalytiques du groupe danois Haldor Topsoe pour 120 millions d'euros. Cette acquisition lui donne également accès aux marchés des applications stationnaires, comme le traitement des émissions des centrales électriques.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »



Pensions

Plus de pensions »

Vos droits

Plus de vos droits »