Texaf: une expropriation bien accueillie

20/06/18 à 10:13 - Mise à jour à 14:50

Le rapport annuel 2017 livre un nouveau calcul de la valeur du patrimoine immobilier de Texaf, estimé à 313 millions d'euros, pour une valeur comptable de 99,1 millions d'euros sur la base de 800 dollars par m² de terrain constructible au centre de Kinshasa.

L'expropriation est la hantise de tout propriétaire, a fortiori dans un pays comme la République démocratique du Congo (RDC). La direction de Texaf a pourtant le sourire: l'Etat lui offre en effet 5,4 millions de dollars (1 million immédiatement et le reste, par tranches jusqu'à la fin de 2018) en échange de 10.637 m² de terrain, constructible en partie seulement, en bordure du site d'Utexafrica, au centre de Kinshasa.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil