Solvay

12/05/16 à 17:02 - Mise à jour à 17:02

En reprenant Cytec, Solvay a franchi une nouvelle étape dans sa transformation. À long terme, l'action ne peut qu'être revalorisée. Mais dans l'intervalle, nous prévoyons une évolution difficile, dans le sillage des marchés européens. Le risque d'un affaiblissement ultérieur du dollar est un point d'attention crucial.

Au milieu de l'été de l'an dernier, l'orgueil chimique belge a attiré l'attention des marchés financiers en annonçant le rachat du groupe américain Cytec. En incluant la reprise des dettes (0,9milliard USD), cette acquisition, d'une valeur de 6,4milliards, est la deuxième plus grande acquisition de l'histoire de Solvay. En 2011, le groupe avait mis sur table 6,6milliards EUR, dettes incluses, pour l'acquisition de l'entreprise française Rhodia, financée essentiellement à l'époque par les revenus de la vente de la branche pharma à Abbott Laboratories en 2009 (5,2milliards EUR). L'été dernier, Solvay a payé pour Cytec 14,7fois le rapport esc...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Investir

Plus d' investir »




Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos