Shell

14/11/16 à 10:00 - Mise à jour à 16:19

Dans son secteur, Shell est une des rares entreprises à avoir vu son bénéfice s'accroître sur une base annuelle. Le succès de l'intégration de BG Group n'y est pas étranger. Si les cash-flows libres demeurent positifs, le taux d'endettement de Shell ne devrait pas constituer de problème. L'action n'est pas chère. Digne d'achat.

Les grandes compagnies gazières et pétrolières ont connu un assez bon trimestre, marqué par des bénéfices supérieurs aux prévisions. Ces dernières années, le secteur a dû s'accommoder des prix inférieurs du pétrole, et a donc sabré considérablement dans les coûts. La mesure porte à présent ses fruits. Cependant, sur une base annuelle, le bénéfice de la majeure partie des acteurs du secteur s'est tassé. Royal Dutch Shell fait figure d'exception, et ce, grâce à sa finalisation de l'acquisition de BG Group, en début d'année. Avec ce dernier, Shell s'est offert une part de plus de 20% du marché mondial du gaz naturel liquide et plusieurs actifs au large des côtes du Brésil. Sa production a totalisé au troisième trimestre 3,6millions...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Investir

Plus d' investir »




Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos