Redressement insuffisant de Schlumberger

17/08/17 à 14:37 - Mise à jour à 14:36

La bonne nouvelle concernant le plus grand prestataire de services pétroliers au monde est que la tendance de son chiffre d'affaires à se replier sensiblement appartient au passé. La moins bonne nouvelle est qu'aux yeux des analystes et investisseurs, son redressement n'est pas assez rapide.

Le directeur (CEO) de Schlumberger, Paal Kibsgaard, avait annoncé en marge de la publication des résultats du deuxième trimestre, l'été dernier, que le lourd cycle pétrolier actuel avait atteint son plancher. C'est vrai, mais partiellement. L'accélération du redressement dont font état les chiffres relatifs à la période avril-juin est insuffisante pour le marché. Le chiffre d'affaires (CA) a progressé de 8% en rythme trimestriel (de 6,89 à 7,46 milliards de dollars). C'est supérieur de 4% aux 7,16 milliards du même trimestre, l'an dernier. Le chiffre a même dépassé les prévisions moyennes des analystes de 7,23 milliards de dollars. Mais au deuxième trimestre de 2014, le CA...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil