Pression sur les marges de Michelin

21/02/18 à 13:49 - Mise à jour à 15:08

Le groupe a vu son chiffre d'affaires progresser en 2017, mais la hausse des prix des matières premières a affecté ses marges. Michelin peut toutefois se targuer d'afficher un bilan robuste. Le niveau de son endettement est négligeable.

Michelin est connu partout pour être le plus gros fabricant mondial de pneus, avec des activités dans 170 pays et quelque 15% de parts du marché mondial. L'entreprise, qui a été fondée en 1889, est bien entendu un nom ronflant du secteur automobile, qui s'appuie de surcroît sur une mascotte universellement connue. L'an dernier, l'entreprise a produit plus de 180 millions de pneus, avec Michelin comme marque premium aux quatre coins du monde. Pour les voitures sportives et les SUV, l'entreprise a spécifiquement développé la marque BFGoodrich. Michelin, ce sont aussi des marques continentales fortes comme Kleber en Europe, Uniroyal en Amérique du Nord et Warrior en Chine. Un volet essentiel de la stratégie de Michelin consiste à renforcer ces marques en jouant la carte de la fiabilité et en étant "premier de la classe" en matière de technologie et d'innovation. Le groupe peut ainsi acquérir un avantage concurrentiel et...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil