Polarcus accablé de dettes

05/03/17 à 14:47 - Mise à jour à 17:38

Le succès de la récente augmentation de capital est un élément positif compte tenu des circonstances, mais il est clair qu'une amélioration significative des conditions de marché en 2018 et 2019 est indispensable pour permettre à Polarcus un réel revirement.

Polarcus avait réagi trop tard, en 2014, à la profonde crise du secteur pétrolier et en est encore affecté aujourd'hui, accablée de dettes. Heureusement, le spécialiste des services sismiques en 3D a nommé en février 2015 l'expérimenté Rod Starr au poste de CEO. Depuis lors, le groupe a sabré dans les coûts (frais bruts de 71,2 millions de dollars début 2015 à 50 millions fin 2016), sans cependant négliger l'innovation technologique, essentielle pour rester au top dans ce segment high tech.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil