Ne pas sous-estimer le potentiel de D'Ieteren

07/09/17 à 14:15 - Mise à jour à 16:03

Que l'acquisition récente par D'Ieteren de Moleskine n'ait pas soutenu les résultats semestriels du groupe n'a pas plu aux investisseurs. Pourtant, le potentiel d'appréciation du bénéfice de chacune des filiales, cette année encore, n'est pas à négliger. La valorisation actuelle de D'Ieteren n'en tient pas compte.

Au premier semestre, le bénéfice sous-jacent du groupe a progressé de 4,9%, à 160,8 millions. Par rapport à 2016, la direction s'attend à une croissance de celui-ci de 10% sur l'ensemble de l'exercice courant. Mais le producteur de carnets Moleskine qu'a récemment racheté D'Ieteren a enregistré au premier semestre un bénéfice sous-jacent d'à peine un million d'euros. Une acquisition qui ne soutient donc pas encore les résultats globaux. Ce que les investisseurs n'ont évidemment pas apprécié. La direction affirme pourtant que tout évolue conformément à ses objectifs. Moleskine investit pleinement dans la croissance future en renforçant ses canaux de distribution (magasins propres, commerce en lig...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil