Microsoft

08/08/16 à 16:50 - Mise à jour à 16:50

Son nouveau modèle d'affaires a remis Microsoft sur les bons rails, même si l'acquisition de LinkedIn est un nouveau saut dans l'inconnu et que la baisse de la rentabilité ne pourra être infléchie à court terme.

Depuis le changement intervenu à la tête du groupe il y a deux ans et demi, le constructeur américain de logiciels semble avoir retrouvé une stratégie cohérente. Sous Steve Ballmer, Microsoft ne savait plus à quel saint se vouer. Les mauvaises décisions d'investissement s'accumulaient. Dès sa prise de fonction, son successeur Satya Nadella a résolument placé l'accent sur le cloud et les services mobiles. Aujourd'hui, la transformation de l'entreprise peut être considérée comme un succès. Et si la réussite du nouveau modèle économique ne s'exprime pas encore totalement dans les résultats, c'est notamment la conséquence des investissements importants et de la transition des ventes de licences classiques à ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil