Marge de Picanol sous pression

26/03/18 à 00:00 - Mise à jour à 12:37

Le groupe a certes signé un nouveau record de chiffre d'affaires l'an dernier, mais sa marge bénéficiaire n'a pas augmenté. Les liquidités se sont encore étoffées, en revanche; il semble de plus en plus évident que Luc Tack les accumule en vue de créer une troisième activité au sein du groupe.

Le groupe espérait faire mieux l'an dernier que lors de son exercice 2016, le plus rentable de son existence. Mais il n'a signé de nouveau record que s'agissant du chiffre d'affaires (CA). Comme vous avez pu le lire dans ces colonnes la semaine dernière (en rubrique Portefeuille), Tessenderlo Group, dont Picanol est l'actionnaire principal (plus de 36% des titres), a vu son chiffre d'affaires (CA) augmenter, mais n'a hélas pas enregistré de croissance au niveau du bénéfice. Sa contribution au bénéfice net de Picanol a dès lors diminué, passant de 31,3 millions en 2016 à 10,1 millions d'euros en 2017, et la croissance du bénéfice issu des activités " traditionnelles " de Picanol ne fut pas assez sensible pour compenser ce recul. Par rapport au...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil