Le redressement des marges de Greenyard est compromis

30/07/18 à 16:31 - Mise à jour à 16:50

Nous nous devons de revenir sur le producteur de fruits et légumes frais et préparés. Au premier semestre, son action fut l'une des grandes déceptions de la Bourse belge mais, au vu de la valorisation attrayante et du potentiel de l'entreprise, nous l'estimions digne d'achat. Dans l'intervalle, cependant, son profil de risque est devenu supérieur à la moyenne.

Greenyard fait parler d'elle, et pas en bien: son usine en Hongrie serait à l'origine de la propagation d'une souche spécifique de listeria, bactérie qui a été retrouvée dans les produits qu'on ingurgités 47 personnes, dont neuf sont décédées et les autres, tombées malades. Sur ordre de l'autorité européenne de sécurité des aliments, le 4 juillet, Greenyard a rappelé tous les légumes surgelés produits dans l'usine entre le 13 août 2016 et le 20 juin 2018. Ce n'est pourtant que le vendredi 13 juillet que le marché y a réagi. L'action a perdu 10% avant que la cotation soit suspendue. Lorsque celle-ci a repris, le lundi 16 juillet, l'entreprise a connu la plus nette baisse journalière de son titre depuis l'entrée en Bourse en 19...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil