Le dividende de Proximus ne parvient pas (encore) à séduire

06/07/18 à 14:27 - Mise à jour à 14:26

Proximus clôt notre série d'analyses d'actions responsables de la sous-performance du Bel 20 par rapport à la moyenne boursière européenne sur les six premiers mois de l'année. Sur la période, le groupe de télécommunications a perdu un quart de sa valeur. A l'instar de Nyrstar, Greenyard et Bekaert, ce titre est, selon nous, digne d'achat.

Proximus est en passe de sous-performer le Bel 20 pour la troisième année consécutive. Sur le plan opérationnel, le groupe tire pourtant son épingle du jeu. Les résultats du premier trimestre furent en grande partie conformes aux attentes, et les investisseurs ont même été agréablement surpris à plusieurs égards.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil