La stratégie d'IBM n'est pas tenable

01/02/17 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Le recul du bénéfice et du chiffre d'affaires d'IBM est compensé par une augmentation de la rémunération des actionnaires. Le groupe devra renouer avec la croissance à terme. Après la récente hausse du cours, la valorisation du groupe dépasse à nouveau la moyenne historique.

La récente évolution du chiffre d'affaires (CA) et du bénéfice d'IBM n'a rien de réjouissant. Depuis le pic de 2011, les ventes du groupe technologique ont diminué de plus d'un quart. Le tableau est similaire du côté du bénéfice nominal, englué dans une tendance baissière depuis 2012. Mais pourquoi l'action s'échange-t-elle dès lors à son plus haut niveau en plus de deux ans ? Parce qu'IBM a distribué 8,8 milliards de dollars (USD) au cours de l'exercice passé, soit trois quarts des cash-flows libres de 2016 : 5,3 milliards en dividendes, et pour 3,5 milliards USD de rachats d'actions propres. Le programme de rachat court depuis quelques années et a réduit le nombre d'actions en circulation de 1,55 milliar...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil