La dette de Nyrstar s'est encore alourdie

22/05/17 à 12:03 - Mise à jour à 17:11

Heureusement, la hausse du cours du zinc soutient la division minière du groupe. Le report du démarrage de Port Pirie entraîne lui un surcoût, et ce n'est qu'à partir de 2019 que le site générera des revenus importants. Les dirigeants du groupe restent confiants, en témoigne leur achat à titre personnel d'actions de leur société pour 1,7 million d'euros.

Contre toute attente, le groupe belge minier et multimétaux avait annoncé début février le report de six mois (à septembre) du démarrage de son unité de traitement multimétaux de haute technologie Port Pirie, en Australie. Depuis, l'action Nyrstar a perdu 40%. Bien que le groupe profite de ce délai supplémentaire pour procéder à des améliorations de procédures, ce retard lui coûtera 70 millions d'euros. L'EBITDA augmentera dès lors aussi plus tard que prévu : aucune contribution cette année (20 millions d'euros étaient attendus), 40 millions en 2018 (initialement, 80 millions), mais une hausse à 100 millions en 2019 et à 130 millions à partir de 2020 (alors que pour chacun de ces exercices, 80 millio...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »



Pensions

Plus de pensions »